Offre d’emploi: Etude de molécules optiquement stimulables par Conducting-AFM pour la spintronique moléculaire H/F

Workshop : Gradient Resonant Array Devices In Electro-magnetic-acoustic Nano Technologies

Thursday 18th – Friday 19th October 2018

IEMN –  Institut d’Electronique de Microélectronique et de Nanotechnologie
Univsersité de Lille – Avenue Poincaré – Villeneuve d’Ascq

PROGRAM

An international workshop on gradient-index metasurfaces will be organized by the departments of Micro and Nano Optoelectronics (MNO-dept), Physics and Acoustics of IEMN in October 2018. It will aim at presenting the current status in the field of spatially dispersive micro-structured metadevices for electromagnetic and acoustic waves and the latest advances in this research area seeking disruptive technologies for the next generation of information and communication systems.

The topic of main interest will include, but will not limited, to wave manipulation devices (magnitude, phase and polarization), reconfigurable and tunable electromagnetic metamaterials at microwave, THz and optical frequencies, acoustic metadevices from infra- to ultra-sound spectrum, antenna applications, sensor network in particular for IoT, reflect- and transmit-arrays for the 5th generation of telecommunications systems, metamaterial for sensing, novel metamaterial concepts, numerical modelling, experimental techniques and characterization of dispersive metasurfaces.

The workshop will comprise keynote presentations from experts in the field as well as oral and poster contributions.

List of invited papers

  • S. TRETYAKOV, Aalto University, Espoo (Finland)
    “Electromagnetic functional metasurfaces“
  • S. MACI, Universita Degli Studi Di Siena (Italy)
    “Gradient metasurfaces for addressing surface waves”
  • Y. HAO, Queen Mary, University of London (United Kingdom)
    “Electromagnetic Metasurface: Randomness, Active Control and Optimization”
  • P. GENEVET, Centre de Recerche du l’Hétéroépitaxie, Valbonne (France)
    “Semiconductor-based metamaterials in the visible”
  • D. TORRENT, The University Jaume 1er in Castellon (Spain)
    “The inverse grating problem: Efficient design of metasurfaces”
  • B. ASSOUAR, Institut Jean Lamour, Vandoeouvre-les Nancy (France)
    “Metasurfaces for Acoustic Energy Harnessing and Harvesting”
  • V. ROMERO-GARCIA, Laboratoire d’Acoustique de l’Université du Maine , Le Mans (France)
    “Deep subwavelength metasurfaces for acoustic diffusion”
  • H. LISSEK,  Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne, Lausanne  (Switzerland)
    “Steerable Acoustic Metasurfaces with Active Electroacoustic Resonators”

IEMN Organization  committee

  • D. LIPPENS (Chair – DOME-MNO Dept)
  • Y. PENNEC (EPHONI – Physics Dept )
  • B. DUBUS (ACOUSTIQUE – Dept )
  • J.-F. LAMPIN (PHOTONIQUE THz – MNO Dept)
  • O. BOU-MATAR (AIMAN-FILMS – ACOUSTIQUE Dept)
  • J.-F. ROBILLARD (MICROELEC – MNO Dept)

Advisory Board

  • IEMN D. LIPPENS (Electromagnetics) and B. DJAFARI-ROUHANI (Acoustics)
  • MRIS P. POULIGUEN (Ondes Acoustiques et Radiofréquences) – P. ADAM (Photonics) – R.-M. SAUVAGE (Nanotechnology)
  • GDR NANOTERAMIR J. MANGENEZ and J.-L. COUTAZ
  • TRILATÉRAL GRADIENT PROJECT C. CRAEYE  and D. VANDE GINSTE

Informations

Abstract submission closed : Tusday 31st July 2018
It is still possible to submit a poster contribution…  Submit a poster abstract

Registration: Monday 1st October 2018
All participants, contributors and attendees, are encouraged to register on the workshop website as early as possible.

Fees: No registration fees are requested.

Submission guidelines

Papers should be 1 page long with a short abstract and a main body where the technical content and novelty of the work should be presented. They have to be submitted as camera-ready copy pdf files. See below to register and submit your abstract…


Registration & Abstract submission

All participants are encouraged to register. To register please use this link… Registration only
It is still possible to submit a poster contribution…  Submit a poster abstract


Venue

The Workshop will take place in the Amphitheater of main building of IEMN, Institut d’Electronique, Microélectronique et de Nanotechnologie
Cité scientifique – Avenue Poincaré – 59652 VILLENEUVE D’ASCQ CEDEX

The building is located 300m south from the “4 cantons – Grand Stade” subway station. (termial of the Yellow subway line).

This station can be reached in 20 minutes from the “Lille Flandres” and “Lille Europe railroad stations”.

Contact : Didier Lippens
Mail : didier.lippens@iemn.univ-lille1.fr

workshop website

Conference : Acoustofluidics 2018

Conference Chair Michaël Baudoin – Chair Professor

29-31 August, 2018

IEMN – Villeneuve d’Ascq

Abstract :

This annual meeting is returning to Europe in 2018.This focused meeting is dedicated to exploring the science, engineering, and use of micro- to nanoscale acoustofluidics.

In particular the scope of the conference covers:

  • Acoustical tweezers and acoustophoresis
  • Acoustic streaming and radiation pressure analysis and experimentation
  • Liquids, bubbles, particles and cells manipulation with acoustics
  • Integrated acoustofluidics devices for energy, chemical, biological, and medical applications
  • Fluid interface manipulation using ultrasound, including atomization, droplet generation, and thin films
  • Transducers designs for micro/nano acoustofluidics, including new fabrication methods and ideas

Register

https://cbmsociety.org/conferences/acoustofluidics18/

Sponsors

                   

Offre d’emploi : Ingénieur d’Etudes BAP B, profil Ingénieur-e en élaboration de matériaux en couches minces

Lire la suite

Deux médailles d’argent CNRS décernées à deux chercheuses de l’IEMN

Lien : http://www2.cnrs.fr/presse/communique/5493.htm

Sabine Szunerits (à gauche) et Anne-Christine Hladky (à droite) ©Joaquim Dassonville

Comme chaque année, le Centre National de la Recherche Scientifique décerne la médaille d’argent afin de distinguer des chercheur.e.s pour l’originalité, la qualité et l’importance de leurs travaux, reconnus sur le plan national et international.

Parmi les vingt lauréat.e.s de l’année 2018 figure deux chercheures de l’IEMN (UMR 8520 – CNRS/Université de Lille/ISEN/UVHC/Centrale Lille) :

Sabine Szunerits, Spécialiste des biocapteurs et de la nano-médecine pour le traitement des infections virales et bactériennes ou l’hypothermie.
Professeure des Universités exerçant au sein du Département de Chimie de l’Université de Lille et au sein du groupe NanoBiointerface de l’IEMN a été distinguée par l’Institut de Chimie – INC.

Anne-Christine Hladky, Experte en métamatériaux acoustiques.
Directrice de Recherche au CNRS et responsable du groupe ACOUSTIQUE de l’IEMN a été distinguée par l’Institut des Sciences de l’Ingénierie et des Systèmes – INSIS.

Téléchargez le communique de Presse CNRS

L’IEMN et HORIBA JOBIN YVON s’associent pour créer une équipe mixte de recherche

HORIBA JOBIN YVON et l’Institut d’Electronique de Microélectronique et de Nanotechnologie (IEMN-CNRS) s’associent et créent une « équipe mixte » de recherche visant à développer des outils de caractérisation innovants ainsi que la caractérisation physico-chimique de nanomatériaux. Cette structure, financée par des crédits FEDER de la Région Hauts-de-France, soutient des actions de recherche engagées depuis 2012, notamment sur la fabrication de sondes micro-nano-fabriquées pour applications à la spectroscopie Raman dont HORIBA JOBIN YVON est leader mondial

La thématique de recherche de l’équipe mixte concernera le développement d’outils de caractérisation innovants ainsi que la caractérisation physico-chimique de nanomatériaux par techniques de microscopie à force atomique et de spectroscopie Raman et infrarouge à exaltation de pointe. Le travail portera à la fois sur le design et fabrication de nouvelles générations de sondes de microscopie champ proche par techniques de micro et nano-fabrication, et un travail de nano-caractérisation avancée de propriétés physico-chimiques de matériaux nouveaux.

Références

 HORIBA JOBIN YVON est l’un des plus importants fabricants de systèmes et composants de spectroscopie et d’analyses. L’entreprise est leader mondial en spectroscopie Raman. Elle conçoit et fabrique à Villeneuve d’Ascq des appareils à la pointe de la technologie depuis plus de 50 ans. Les équipes de R&D et du laboratoire d’applications HORIBA Villeneuve d’Ascq travaillent actuellement sur le « nano-Raman », technique exploitant l’effet d’exaltation de pointe (« Tip Enhanced Raman Spectroscopy » ou TERS) et qui permet d’apporter à la spectroscopie Raman la résolution spatiale nanométrique des techniques de microscopie champ proche comme la microscopie à force atomique. http://www.horiba.com/fr/

L’IEMN (UMR8520, CNRS – Université de Lille – Université de Valenciennes et du Hainaut-Cambrésis – Centrale Lille et ISEN-yncréa) a une expertise reconnue internationalement en micro et nano-fabrication (l’IEMN est membre du réseau RENATECH), ainsi qu’en microscopie champ proche. L’IEMN a été lauréat en 2012 d’un PIA EQUIPEX Excelsior (www.excelsior-ncc.eu) couplant la microscopie champ proche aux excitations électriques et/ou optiques du continu au THz. Dans ce contexte, l’IEMN a développé des actions de recherche couplant microscopie champ proche et optique (par exemple SNOM infrarouge ou Terahertz, micro et nano-fabrication de cantilevers), et engagé une activité de recherche en convergence avec les applications visées par la société HORIBA.

Contacts

Chercheur l  Thierry Mélin l T 04 32 50 06 59 l thierry.melin@univ-lille1.fr
Presse CNRS l Stéphanie Barbez l T 03 20 12 28 18l stephanie.barbez@cnrs.fr
Presse Université de Lille l Cristelle Fontaine l T 03 20 96 52 57l cristelle.fontaine@univ-lille2.fr

Lire le communiqué de presse 

Un chercheur de l’IEMN, lauréat de l’ERC Grant

Trois chercheurs de la délégation Nord-Pas de Calais et Picardie figurent parmi les lauréats de l’appel à projets ERC Consolidator Grant 2017. Il s’agit de :

Fabien Alibart (IEMN) pour son projet « An ionoelectronic neuromorphic interface for communication with living systems « ;

Alejandro Franco (LRCS) pour son projet  » Advanced and Reusable Theory for the In Silico-optimization of composite electrode fabrication processes for rechargeable battery Technologies with Innovative Chemistries « ;

Anne-Virginie Salsac (BMBI) pour son projet  » Multiphysics study of the dynamics, resistance and targeted therapy potential of deformable Micro-Capsules « .

Ces projets, d’une durée de 5 ans, débuteront en janvier 2018 et recevront un financement respectif de 1,5 millions d’euros, afin de mener à bien des projets de recherche exploratoire.

Les résultats par pays et par domaine se déclinent ainsi :

Sciences Physiques et Ingénierie (PE) : la France se classe en 2ème position avec 30 lauréats, derrière le Royaume-Uni (32) et devant l’Allemagne (24). ;

Sciences de la Vie (LS) : la France est 4ème avec 14 lauréats, derrière l’Allemagne (32), le Royaume-Uni (18) et l’Israël (16) ;

Sciences Humaines et Sociales (SH) : avec 9 lauréats, la France est 4ème, derrière le Royaume-Uni (29), les Pays-Bas (18) et l’Allemagne (11).

Avec 275 propositions soumises en France et 53 lauréats, le taux de succès français pour cet appel s’élève à 19%, soit 6 points au dessus de la moyenne européenne.

Une galerie des murmures dans une goutte d’eau


Les ondes acoustiques peuvent servir à contrôler, agiter et mélanger les fluides avec une extrême précision. Des chercheurs de l’Institut d’électronique, de microélectronique et de nanotechnologie, du laboratoire Matière et systèmes complexes et de l’Institut des nanosciences de Paris ont expliqué comment ces ondes pouvaient induire la formation de tourbillons à l’échelle d’une goutte d’eau. Ce mécanisme se rapproche du phénomène acoustique de la galerie des murmures. Ces travaux sont publiés dans Journal of Fluid Mechanics, où ils sont mis en avant par un Focus on Fluids.

Très prisée dans le domaine biomédical, la microfluidique consiste à manipuler de très faibles volumes de liquides. Si les mélanges restent une opération complexe à ces échelles, ils peuvent être réalisés à l’aide d’ondes acoustiques de surface. Ces ondes, d’une fréquence de l’ordre du mégahertz, transfèrent graduellement leur quantité de mouvement au fluide, qui s’agite alors avec une formation de microtourbillons. Des chercheurs de l’Institut d’électronique, de microélectronique et de nanotechnologie (IEMN, CNRS/Université Lille 1/ISEN Lille/Université Valenciennes/UVHC/École Centrale Lille), du laboratoire Matière et systèmes complexes (MSC, CNRS/Université Paris Diderot) et de l’Institut des nanosciences de Paris (INSP, CNRS/UPMC) ont mis en évidence des topologies particulières de tourbillons, issues d’un phénomène apparenté à une galerie des murmures. Dans cette curiosité architecturale, un son peut être perçu sur de longues distances en raison de sa focalisation le long de voûtes. Deux personnes peuvent ainsi discuter à voix basse de chaque côté de certaines coupoles.

Ici, des calculs numériques ont dévoilé la focalisation d’un groupe d’ondes qui se propagent sur des orbites périodiques le long de la surface de la goutte. Elles sont en effet entièrement réfléchies quand elles atteignent le bord intérieur de la goutte, soit l’interface entre l’air et le liquide, et sont guidées en boucles elliptiques. La forme de calotte sphérique de la goutte, façonnée par sa tension de surface, est à l’origine de cette concentration des ondes sur trois «?caustiques?», qui sont des sortes de lignes focales. Cette disposition très hétérogène du champ acoustique force l’écoulement interne à adopter une structure particulière, constituée d’une ou deux paires de tourbillons. Ce sont eux qui permettent un mélange efficace au sein de la goutte.

Galerie des murmures dans une gouttelette. (A-B) trajectoire des rayons acoustiques guidés par la surface de la goutte. (C) Simulation des courants acoustiques générés par les galeries des murmures. (© IEMN – MSC – INSP)

Références :
On the influence of viscosity and caustics on acoustic streaming in sessile droplets: an experimental and a numerical study with a cost-effective method
A. Riaud, M. Baudoin, O. Bou Matar, J.-L. Thomas & P. Brunet,
Journal of Fluid Mechanics (juillet 2017)
DOI: https://doi.org/10.1017/jfm.2017.178

 

Contact chercheur :
Antoine Riaud

Contact communication INSIS :
insis.communication@cnrs.fr