Synthèse THz stable en fréquence et à faible bruit de phase pour la spectroscopie de précision

Dans le cadre de l’ANR Meteorit portée par le CNRS, une approche robuste pour générer des ondes THz de très grande pureté a été évaluée sur une très large bande, ici avec une accordabilité de 0,1 THz à 1,4 THz. Ce générateur à bas bruit de phase présente une dérive de fréquence de l’ordre de quelques mHz/s qui le rend particulièrement adapté à des mesures de spectroscopie, mais aussi comme onde porteuse stable et pure pour les transmissions THz à très haut débit.
L’article tout récemment publié est une démonstration expérimentale de son utilisation pour les mesures de spectroscopie moléculaire en phase gazeuse de très haute exactitude. De telles performances sont nécessaires à la communauté scientifique pour évaluer en particulier la stabilité spatio-temporelle des constantes fondamentales, objectif du projet ANR sus-cité.

“Mesure d’un invariant de largeur de raie de 2 à 1200 GHz avec la source développée”

L’utilisation de ce type de sources THz pour les télécoms est par ailleurs prévue afin de pouvoir investir les formats de modulation à haute efficacité spectrale (bit/s/Hz).

Djevahirdjian, L., Lechevallier, L., Martin-Drumel, MA. et al. Frequency stable and low phase noise THz synthesis for precision spectroscopy. Nat Commun 14, 7162 (2023). https://doi.org/10.1038/s41467-023-42905-z

Article complet : ici

https://www.nature.com/articles/s41467-023-42905-z