Seminar: Silicon Integrated Systems for Healthcare

Amin Arbabian
Assistant Professor, Department of Electrical Engineering
Stanford University
Wednesday, October 18th 5.30 pm / Amphi Jean Noël Decarpigny, ISEN Lille

Abstract:
Advances in healthcare technologies have mainly focused on therapeutics, interventional procedures, and “late-stage” diagnostics. These steps have undergone significant improvements, leading to higher survival rates and enhancements in quality of life. Nevertheless, current trends are unsustainable due to the inadequate outcomes on specific critical diseases and skyrocketing national healthcare costs. An important example is cancer, where mortality rates have not seen major improvements, even with the tremendous technological advances in diagnostic imaging tools over the last four decades.

In this talk I will outline our efforts in better marrying technology and healthcare with new systems that 1) enable continuous “Nyquist” imaging and screening to enable preventive/predictive care, and 2) introduce smart implants for precision monitoring and closed-loop therapies. Preventive screening through continuous monitoring has the potential to fundamentally revamp our understanding of disease as well as targeted therapy. Today, the human body is monitored infrequently, perhaps on an annual basis and with a low “resolution”. This is in contrast with advanced electronic systems (many of which our community designs and ships), which are frequently monitored and calibrated. I will summarize a few example projects that aim to address these issues, including portable, semiconductor-based, “Tricorder” imaging systems, ultrasound-powered implantable devices that can measure, detect, and act upon local physiological changes through closed-loop neuromodulation or “electroceuticals”, and finally our new investigation of a noninvasive methods of neuromodulation based on ultrasonic excitation.

Short Bio:
Amin Arbabian received his Ph.D. degree in EECS from UC Berkeley in 2011 and in 2012 joined Stanford University, as an Assistant Professor of Electrical Engineering. His research interests are in mm-wave and high-frequency circuits and systems, imaging technologies, and ultra-low power sensors and implantable devices. Prof. Arbabian currently serves on the steering committee of RFIC, the technical program committees of RFIC and ESSCIRC, and as associate editor of the IEEE Solid-State Circuits Letters (SSC-L) and the IEEE Journal of Electromagnetics, RF and Microwaves in Medicine and Biology (J-ERM). He is the recipient or co-recipient of the 2016 Stanford University Tau Beta Pi Award for Excellence in Undergraduate Teaching, 2015 NSF CAREER award, 2014 DARPA Young Faculty Award (YFA) including the Director’s Fellowship in 2016, 2013 Hellman faculty scholarship, and best paper awards from several conferences including ISSCC (2010), VLSI Circuits (2014), RFIC symposium (2nd place, 2008 and 2011), ICUWB (2013), PIERS (2015), and the MTT-S BioWireless symposium (2016).

Séminaire « ExCELSiOR » : Synthesis and Characterization of Perovskite Films

Jaume Llacer Martinez (doctorant dans le groupe NAM6)

Salle du conseil, Vendredi 6 octobre 2017, 11h00.

J. L. Martinez

Jaume Llacer Martinez débute une thèse en cotutelle avec l’université de Mons sur l’élaboration et caractérisation par microscopie AFM et SMM de matériaux pour le photovoltaïque. Il a effectué un master « matériaux et nanosciences » à l’université de Strasbourg et l’école européenne de chimie, polymères et matériaux.

Il nous présente les principaux résultats obtenus lors de son stage à l’IMEC (Leuven) sur le développement des LED à base de pérovskites.

 

Contact :
didier.theron@iemn.univ-lille1.fr

Séminaire « ExCELSiOR » : Synthesis and Characterization of Perovskite Films

Jaume Llacer Martinez (doctorant dans le groupe NAM6)

Salle du conseil, Vendredi 6 octobre 2017, 11h00.

J. L. Martinez

Jaume Llacer Martinez débute une thèse en cotutelle avec l’université de Mons sur l’élaboration et caractérisation par microscopie AFM et SMM de matériaux pour le photovoltaïque. Il a effectué un master « matériaux et nanosciences » à l’université de Strasbourg et l’école européenne de chimie, polymères et matériaux.

Il nous présente les principaux résultats obtenus lors de son stage à l’IMEC (Leuven) sur le développement des LED à base de pérovskites.

 

Contact :
didier.theron@iemn.univ-lille1.fr

METAgenierie 2017: Principes et applications des métamatériaux acoustiques pour l’ingénierie

Les métamatériaux sont des matériaux artificiels présentant une structuration à une échelle plus petite que la longueur d’onde leur permettant d’adopter un comportement d’onde sans équivalent dans les matériaux à l’état naturel. Le cadre des métamatériaux est totalement interdisciplinaire, mais dans le cas de l’acoustique, ils suscitent un grand intérêt en raison des propriétés exceptionnelles de propagation et de vibration qu’ils peuvent présenter, ce qui donne lieu à des applications potentielles dans des domaines aussi divers que l’isolation acoustique, l’acoustique urbaine, Le génie civil, la vibroacoustique, le filtrage sélectif de fréquence, la furtivité sous-marine acoustique, le contrôle non destructif ou l’échographie médicale.

L’objectif principal de cette école thématique est de fournir une formation complète aux doctorants, post-doctorants, industriels et ingénieurs sur le thème des métamatériaux. La formation sera menée conjointement par des chercheurs de laboratoires français et étrangers et par des industriels, permettant d’associer les points de vue.

 

L’école d’été aura lieu du 2 au 7 juillet 2017 à La Vieille Perrotine, Ile d’Oléron, village de la CAES du CNRS, qui a une tradition d’écoles thématiques avec une grande interdisciplinarité entre la physique, les mathématiques et les Sciences de la Terre.

Une formation sur les métamatériaux acoustiques sera proposée dans des domaines d’applications reconnus (acoustique sous-marine, composants pour les télécommunications, acoustique audible), mais une attention particulière sera portée aux thèmes émergents tels que les métamatériaux acoustiques, mécaniques et sismiques.

L’école d’été commencera par un cours d’initiation. Elle se poursuivra en alternant des cours de formation (CF) permettant l’apprentissage des concepts de base et des cours de recherche (CR) dans les domaines cités ci-dessus. Des séminaires industriels (SI) compléteront la formation en illustrant les défis technologiques et les enjeux sociétaux pour chaque domaine d’application. Enfin, les cafés scientifiques (SC) permettront des discussions informelles entre les parties prenantes et les participants.

Comité d’Organisation

  • Vicent Romero-García (LAUM, UMR 6613).
  • Sébastien Guenneau (Institut Fresnel, UMR 7249).
  • Anne-Christine Hladky-Hennion, (IEMN,  UMR 8520).
  • Sarah Benchabane (Institut FEMTO-ST, UMR 6174).
  • Manuel Collet (LTDS, UMR 5513).
  • Philippe Roux (ISTerre, UMR 5275).

Liste des Intervenants.

  • Prof Bahram Djafari-Rouhani (IEMN)
  • Prof José Sánchez-Dehesa (Universitat Politècnica de València)
  • Prof Pierre Deymier (University of Arizona)
  • Dr Sarah Benchabane (FEMTO-ST)
  • Dr Marc Versaevel (Aircelle)
  • Prof. Jérôme Vasseur (IEMN)
  • Dr Alexandre Reinhardt (CEA/LETI)
  • Prof. Bruno Morvan (LOMC)
  • Dr Philippe Roux (ISterre)
  • Dr. Thierry Laroche (frec|n|sys)
  • Dr Clément Lagarrigue (Metacoustic)
  • Dr Manuel Collet (LTDS)
  • Dr Jean Philippe Groby (LAUM)
  • Dr Agnès Maurel (Institut Langevin)
  • Dr Nicolas Côté (Wavely)
  • Dr Christian Audoly (DCNS)

>> Consulter le programme détaillé

4ème édition des Journées SCOPe – 22 & 23 juin 2017 – IEMN LCI


22 et 23 juin – IEMN – Amphithéâtre LCI – Villeneuve d’Ascq

L’objectif de ces journées est de réunir au niveau national les acteurs français et francophones impliqués dans la recherche sur le silicium et les semi-conducteurs/oxydes poreux et leurs applications.

Cette 4ème édition des journées SCOPe sera l’occasion pour notre communauté de partager nos dernières avancées dans le domaine et de promouvoir la jeune génération.

Les doctorants et post-doctorants seront prioritaires pour les présentations orales.

Thèmatiques abordées :

  • Elaboration, techniques de fabrication, structures
  • Luminescence et photonique
  • Microélectronique
  • Systèmes et intégration
  • Coatings fonctionnels
  • Capteurs
  • Photovoltaïque
  • Matériaux d’électrodes, énergie, conversion, stockage
  • Imagerie médicale, thérapie

PRESENTATION


Un intérêt nouveau pour les semi-conducteurs poreux a émergé dans la communauté scientifique dans les années 90, notamment grâce à la découverte de la photoluminescence du Si poreux. Les procédés électrochimiques sont devenus des méthodes phares de nano-structuration de la plupart des semi-conducteurs (Si, GaAs, InP, etc…) et ont permis la génération de réseaux poreux auto-ordonnés (Al2O3, TiO2, etc…). Ils ont dès lors été largement étudiés car ils ont ouvert des perspectives pour la fabrication de nano-objets à propriétés nouvelles, en particulier électroniques et optiques. Par la suite, les domaines d’applications potentielles de ces structures anodiques poreuses, n’ont cessé de croître et d’évoluer.  En particulier, le Si poreux dotés de fonctionnalités variées a révélé un potentiel considérable pour des applications en opto- et microélectronique, systèmes, capteurs, matériaux pour l’énergie, ainsi que pour la nanomédecine.

Aujourd’hui, le silicium et les semi-conducteurs poreux sont au cœur des intérêts scientifiques de nombreuses équipes de recherche dans le monde entier, attirant l’attention de chimistes, de physiciens, de biologistes et de médecins.

COMITE SCIENTIFIQUE


  • BASTIDE Stéphane – ICMPE-CMTR – Université Paris-Est
  • BILLOUÉ Jérôme – GREMAN – Université de Tours
  • COFFINIER Yannick – IEMN – Université de Lille 1
  • CUNIN Frédérique – Institut Charles Gerhardt Montpellier – Université de Montpellier
  • DJENIZIAN Thierry – MADIREL – Aix Marseille Université
  • GAUTIER Gaël – GREMAN – Université de Tours
  • SANTINACCI Lionel – CiNaM – Aix Marseille Université

COMITE D’ORGANISATION


  • COFFINIER Yannick – IEMN – Université de Lille 1HOSU
  • Ioana Silvia  – IEMN – Université de LilleHAMDI
  • Abderrahmane  – IEMN – Université de Lille
  • BILLOUÉ Jérôme – GREMAN – Université de Tours
  • CUNIN Frédérique – Institut Charles Gerhardt Montpellier – Université de Montpellier
  • GAUTIER Gaël – GREMAN – Université de Tours

Pour plus de renseignement : yannick.coffinier@univ-lille1.fr
ou sur le site :scope2017.sciencesconf.org

Journées SCOPe


22 et 23 juin – IEMN – Amphithéâtre LCI – Villeneuve d’Ascq

L’objectif de ces journées est de réunir au niveau national les acteurs français et francophones impliqués dans la recherche sur le silicium et les semi-conducteurs/oxydes poreux et leurs applications.

Cette 4ème édition des journées SCOPe sera l’occasion pour notre communauté de partager nos dernières avancées dans le domaine et de promouvoir la jeune génération.

Les doctorants et post-doctorants seront prioritaires pour les présentations orales.

Thèmatiques abordées :

  • Elaboration, techniques de fabrication, structures
  • Luminescence et photonique
  • Microélectronique
  • Systèmes et intégration
  • Coatings fonctionnels
  • Capteurs
  • Photovoltaïque
  • Matériaux d’électrodes, énergie, conversion, stockage
  • Imagerie médicale, thérapie

PRESENTATION


Un intérêt nouveau pour les semi-conducteurs poreux a émergé dans la communauté scientifique dans les années 90, notamment grâce à la découverte de la photoluminescence du Si poreux. Les procédés électrochimiques sont devenus des méthodes phares de nano-structuration de la plupart des semi-conducteurs (Si, GaAs, InP, etc…) et ont permis la génération de réseaux poreux auto-ordonnés (Al2O3, TiO2, etc…). Ils ont dès lors été largement étudiés car ils ont ouvert des perspectives pour la fabrication de nano-objets à propriétés nouvelles, en particulier électroniques et optiques. Par la suite, les domaines d’applications potentielles de ces structures anodiques poreuses, n’ont cessé de croître et d’évoluer.  En particulier, le Si poreux dotés de fonctionnalités variées a révélé un potentiel considérable pour des applications en opto- et microélectronique, systèmes, capteurs, matériaux pour l’énergie, ainsi que pour la nanomédecine.

Aujourd’hui, le silicium et les semi-conducteurs poreux sont au cœur des intérêts scientifiques de nombreuses équipes de recherche dans le monde entier, attirant l’attention de chimistes, de physiciens, de biologistes et de médecins.

COMITE SCIENTIFIQUE


  • BASTIDE Stéphane – ICMPE-CMTR – Université Paris-Est
  • BILLOUÉ Jérôme – GREMAN – Université de Tours
  • COFFINIER Yannick – IEMN – Université de Lille 1
  • CUNIN Frédérique – Institut Charles Gerhardt Montpellier – Université de Montpellier
  • DJENIZIAN Thierry – MADIREL – Aix Marseille Université
  • GAUTIER Gaël – GREMAN – Université de Tours
  • SANTINACCI Lionel – CiNaM – Aix Marseille Université

COMITE D’ORGANISATION


  • COFFINIER Yannick – IEMN – Université de Lille 1HOSU
  • Ioana Silvia  – IEMN – Université de LilleHAMDI
  • Abderrahmane  – IEMN – Université de Lille
  • BILLOUÉ Jérôme – GREMAN – Université de Tours
  • CUNIN Frédérique – Institut Charles Gerhardt Montpellier – Université de Montpellier
  • GAUTIER Gaël – GREMAN – Université de Tours

Pour plus de renseignement : yannick.coffinier@univ-lille1.fr
ou sur le site :scope2017.sciencesconf.org

Séminaire : Diagnostic et suivi en service de l’état de santé des matériaux et structures par intégration de capteurs, FR TTM CNRS 3733

Dans le cadre de la Fédération de Recherche ( FR CNRS 3733 ) Transport Terrestre & Mobilité (TTM), regroupant les quatre laboratoires de recherche : IEMN, CRIStAL, LML et LAMIH.

__________________________________________________________________________________________________

________________________________________________________________

Appel à participation
19 mai 2017 de 13h30 à 16h30 – IEMN DOAE Amphithéatre, Valenciennes

Ce séminaire est ouvert aux chercheurs des quatre laboratoires développant des activités en lien a vec le thème ( CND / SHM , Matériaux, Mécanique de la rupture, Capteurs et technologies associées, Traitement de signal et outils de diagnostique,…) et savoir-faire complémentaires. Le séminaire s’adresse également aux chercheurs qui n’ont actuellement pas de lien directe avec la thématique du séminaire mais qui souhaiteraient proposer leurs compétences et savoir-faire en complément.

Déroulement prévisionnel :
  • Présentation (facultative mais fortement encouragée) de 5 à 10 minutes maximum par participant, suivie de
  • Table ronde afin de discuter d’éventuels futurs collaborations et projets.

Merci d’envoyer :
┌ Nom et prénom
┌ Laboratoire
┌ Titre de la présentation.
┌ Court resumé (optionnel).

Avant le 24 avril 2017 à : farouk.benmeddour@univ-valenciennes.fr

 

 

Journée Dispositifs Térahertz : simulations, réalisations et applications

le vendredi 24 mars 2017 au Laboratoire Central de l’IEMN, Villeneuve d’Ascq

THZ Near-Field Microscopy (Equipex ExCELSior)

La thématique « térahertz » est pour nombre d’entre nous au cœur de nos activités. Cependant, ce mot-clef recouvre des thèmes très variés relevant parfois de cultures différentes (Pour ne citer qu’un exemple emblématique, ce domaine peut être approché aussi bien avec les outils de l’électronique que de la photonique).

Les lasers à cascade quantique ont permis des succès remarquables pour couvrir le gap térahertz. Cependant, la réalisation de sources compactes et puissantes fonctionnant à température ambiante reste un challenge et les sources électroniques constituent une alternative sérieuse.
Aussi, pour faire un tour d’horizon de l’actualité de cette thématique au sein du laboratoire et plus largement dans la communauté, un journée thématique sur les différentes activités de simulation, mais aussi sur les travaux expérimentaux et technologiques est organisée . Outre les sources et détecteurs, les dispositifs et applications les plus variées seront envisagés.
Programme de la journée :
  • 8h45. Accueil. Introduction
  • 9h00. Abdelouahab Hamadou (LESIMS, Sétif ) « Modélisation des dispositifs à base de lasers à cascade quantique pour l’émission térahertz à température ambiante »
  • 9h55. Christophe Palermo (IES, Montpellier) « Modélisation et simulation numérique des composants électroniques pour le térahertz, sources et détecteurs »
  • 10h50. Pause
  • 11h05. Alain Maestrini (LERMA, Observatoire de Paris) : « Electronique THz pour l’observation de l’Univers à très haute résolution spectrale – missions actuelles et perspectives»
  • 12h00. Pause
  • 13h20. Emilien Peytavit (IEMN) « Génération et Détection d’ondes THz par voie Optoélectronique: Potentiel et limites »
  • 14h00. Guillaume Ducournau et Mohamed Zaknoune (IEMN) « Composants et Télécoms sans fils THz »
  • 14h40.  S. Venkatachalam, G. Ducournau, J.-F. Lampin, D. Hourlier (IEMN) « Blackglass materials for THz applications»
  • 15h00. Pause
  • 15h15. Christophe Dalle (IEMN) « Modélisation d’oscillateur THz à diode Gunn GaN distribuée »
  • 15h35. Tahsin Akalin (IEMN) « Mesures sous pointes jusqu’à 750GHz de lignes de Goubau planaires et résultats expérimentaux sur les métasurfaces et les antennes Terahertz »
  • 15h55. Ludovic Burgnies, Eric Lheurette (IEMN) « Textiles métamatériaux pour les spectres millimétrique et térahertz »
  • 16h15. Nicolas Fernez (IEMN) « Métasurfaces absorbantes désordonnées à 200 GHz » 16h35 Tomas Horak, Oleksandr Stepanenko : « Effets non-réciproques aux fréquences THz»
  • 16h55. Clôture

Pour tout renseignement complémentaire :
Jean-Luc.Thobel@iemn.univ-lille1.fr