Séminaire Carlo Massobrio

Carlo Massobrio
CNRS, Institut de Physique et Chimie des Matériaux de Strasbourg
Le 13/06/2013 à 11h00, Salle du Conseil IEMN, LCI

« Dépôt de ferrocène sur une surface de cuivre : une étude à l’échelle atomique »

 

Abstract :

Nous décrivons le dépôt du ferrocène sur une surface de cuivre Cu (111), suivie par la déposition d’atomes métalliques (Cu, Fe, Co) sur la monocouche de Fe(C5H5)2. Nos simulations par dynamique ab-initio soit dans le cadre de la  fonctionnelle de l’énergie libre (FEMD) (Phys. Rev. Lett. 73, 2599 (1994)), soit par approche Born-Oppenheimer (Annalen der Physik 84, 457 (1927)) nous ont permis de comprendre la nature de l’interaction entre ferrocène et surface métallique. Il s’agit en effet d’une physisorption, possible seulement à basse température (T < 150 K). L’énergie de physisorption a pu être calculée en vertu d’une nouvelle mise à jour du code CPMD comportant les interactions de van der Waals selon la formule de Grimme (J. Comput. Chem. 27, 1787 (2006)). La valeur obtenue (120 meV) est en bon accord avec celle donnée par les expériences (140 meV). L’analyse de la structure électronique, et en particulier des états occupés (HOMO) et non-occupés (LUMO), montre la particularité du signal dI/dV obtenu par microscopie STM. Or, il se trouve que ce signal est caracterisé par un mélange cuivre-ferrocéne dans le cas de voltage négatif et par un signal presque exclusivement moléculaire lorsque l’on applique un voltage positif à l’échantillon.