Offre d’emploi : Post Doc « Développement d’antennes et métamatériaux textiles pour la récupération de l’énergie électromagnétique ambiante »

Offre de Post-Doctorat pour le développement d’antennes et métamatériaux textiles pour la récupération de l’énergie électromagnétique ambiante

Contexte

Ces dernières années, les objets connectés se sont immiscés dans la vie quotidienne, et des textiles connectés commencent à être proposés sur le marché. D’autres produits, dits textiles intelligents, comportant des capteurs et modules d’électroniques embarquées se sont aussi développés en s’orientant vers le marché professionnel (vêtements militaires ou de sécurité) et vers les domaines de la santé et du sport.
Cependant, leur fiabilité reste discutable en particulier à cause de problèmes liés à la connectivité et à l’alimentation des modules électroniques. Parmi différentes solutions d’alimentation, la récupération de l’énergie électromagnétique ambiante (ondes Wifi, GSM, TNT) est envisagée. Pour récupérer cette énergie, il est nécessaire de développer des antennes rectifiées (rectennas) composées dans le principe d’une antenne et d’un circuit de redressement. Cependant, une variante à l’antenne peut être l’utilisation de la localisation des champs observée dans les structures métamatériaux, et le circuit de redressement peut être réalisé au moyen d’une électronique dédiée.

Le projet LUMINOPTEX  (http:/project.web4projects.com/project/Luminoptex/Partenariat) est un projet Interreg France-Wallonie-Vlaanderen qui porte sur la conception et la mise en œuvre de nouveaux textiles intelligents pour des applications d’éclairage ambiant autonome dans les contextes du design intérieur, des tissus décoratifs ou de la signalétique.
Le projet fédère les compétences de six partenaires : le centre de R&D Materia Nova de Mons (Chef de file), le centre de R&D CENTEXBEL de Gand, le laboratoire GEMTEX de l’école d’ingénieur ENSAIT de Roubaix, l’IEMN (Institut d’Electronique de Microélectronique et de Nanotechnologie) de Villeneuve d’Ascq, l’ICTEAM de l’Université Catholique de Louvain, et le CIRMAP de l’Université de MONS. Dans le cadre de ce projet, les travaux menés par l’IEMN et l’ENSAIT portent plus particulièrement sur le développement de textiles permettant la récupération de l’énergie électromagnétique ambiante.

Description du poste

Dans le cadre du projet LUMINOPTEX, la personne recrutée aura pour mission le design et la caractérisation électromagnétique d’antennes et de structures métamatériaux textiles permettant de capturer le plus efficacement possible l’énergie des ondes WiFi et GSM. Pour cette application, les métamatériaux textiles pourront être considérés comme solution pour réduire la taille des antennes ou comme motifs résonnants propres permettant la localisation du champ électromagnétique en vue d’une amélioration de la conversion AC/DC.

Dans un premier temps, il sera demandé de définir et d’optimiser des antennes et des métamatériaux réalisables en technologie textile (broderie, tricot, tissage) par l’intermédiaire de simulations sur des logiciels commerciaux (HFSS, CST). Les structures seront alors proposées au partenaire ENSAIT et discutées avec lui. L’ENSAIT prendra alors à sa charge la fabrication de prototypes, et des simulations supplémentaires pourront être nécessaires suivant les contraintes de fabrications rencontrées. La seconde partie des missions portera sur la caractérisation électromagnétique des structures fabriquées à l’ENSAIT (pertes de retour, adaptation d’impédance, directivité, diagramme de rayonnement). Ces caractérisations seront menées au sein des plateformes de caractérisations RF et CEM de l’IEMN. Enfin, l’étude du circuit de rectification ne fait pas partie des missions principales de la personne recrutée. Cependant, elle pourra être sollicitée ponctuellement pour contribuer aux caractérisations électromagnétiques de composants et circuits électroniques dédiés, développés parallèlement dans le cadre du projet LUMINOPTEX.

Profil du candidat

Vous êtes docteur en électronique ou en physique appliquée spécialiste des hyperfréquences.
Vous avez une expérience notable en caractérisations électromagnétiques et vous maîtrisez les logiciels de simulations HFSS et/ou CST. Vous avez des connaissances approfondies en hyperfréquences, et des connaissances en métamatériaux seraient appréciées.
Idéalement, vous avez déjà développé des antennes rectifiés.
Vous êtes intéressé(e) par le développement des textiles intelligents.

Conditions de poste
  • Type de contrat : Post-doctorat sur 12 mois prolongeable jusque 6 mois.
  • Source de financement : contrat Interreg France-Walonie-Vlaanderen LUMINOPTEX.
  • Lieu : Institut d’Electronique de Microélectronique et de Nanotechnologie à Villeneuve d’Ascq (www.iemn.fr).
  • Début du contrat prévu : dernier trimestre 2017.
  • Rémunération brute : ~30k€/an, suivant grilles salariales réglementaires et selon le profil et l’expérience du candidat.

 

Candidature
  • Envoyer votre CV et une lettre de motivation développant votre expérience au format pdf à l’adresse ludovic.burgnies@iemn.univ-lille1.fr
  • Merci de limiter à 2Mo maximum la taille pour l’ensemble des documents envoyés.

 

Offre d’emploi : Engineer Position in Near field Microscopy and Instrumentation

In the frame of a H2020 (end-2017 to end-2020) large project gathering 8 European partners, we have a research engineer position having an expertise on near field microscopy (AFM, STM, …) based techniques and instrumentations.

The job consists to contribute to the development of a new Scanning Microwave Microscope (SMM= AFM + Microwave instrumentations) and associated control systems (Nanonis controller, vector network analyzer…). The recruited person will also participate to campaign of SMM imaging of thin film advanced materials and nanodevices for photovoltaic applications

This activity is located in the nanocharacterization center (1100m2 of new clean room spaces) of the IEMN (jointed CNRS-University of Lille Academic Institute).


• The duration of this position is of 18 Months extensible to 24 Months.
• This job will be available on beginning of December 2017.
→ Please send your CV and motivations by email to sophie.eliet@iemn.univ-lille1.fr.


Eligibility criteria
Master or Engineer degree with expertise on Scanning Probe Microscopy (SPM) and associated instrumentations as well as SPM imaging treatment.

Selection process
The selection will be based on the CV and telephone or on-site interview.

Skills/Qualifications
The candidate must have a experience on Near field Microscopy and associated instrumentations (controler).
The candidate must have serious knowledges on software dedicated for instrumentation control (e.g. Labview) and AFM imaging (e.g.  Gwyddion).

Specific Requirements
An experience on microwave instrumentation will be an added skill.

 

Offre d’emploi : Ingénieur en techniques expérimentales – Domaine des télécommunications

 Intégration et conception de sous-ensembles électroniques

Corps : Ingénieur d’études
Emploi-type: Ingénieur en techniques expérimentales – Domaine des télécommunications
BAP: C

Affectation :
IEMN –  Groupe Télécommunication Interférences et Compatibilité électromagnétique (TELICE)
Cité scientifique, Bâtiment P3, 59655 Villeneuve d’Ascq http://telice.univ-lille1.fr/
Durée de la mission : 1 an à partir de maintenant.

 

MISSIONS :

Pour dimensionner et déployer un réseau de communication, il est nécessaire au préalable de connaitre les caractéristiques du canal de propagation radioélectrique dans lequel les signaux vont se propager. Pour des applications mobiles incluant la 4G, un sondeur de canal a été développé au laboratoire IEMN/TELICE. Le contexte de la mission concerne l’évolution de ce système de caractérisation multidimensionnel des canaux de propagation sans-fil.

L’ingénieur en techniques expérimentales, en collaboration avec un ingénieur d’études et les enseignants-chercheurs du groupe TELICE,
sera chargé de :

  • l’intégration des différentes fonctions réalisées en collaboration avec le responsable du système de
  • définir, développer, et de tester des protocoles de mesures
  • la conception des adaptations et des améliorations de tout ou partie des dispositifs expérimentaux
  • conduire les expérimentations
  • participer au traitement et l’analyse des données en vue de leur interprétation

COMPETENCES PRINCIPALES :

  • Compétences approfondies des équipements scientifiques dédiés à la mesure et à l’analyse d’un signal fréquentiel/temporel et leurs conditions d’utilisation : Analyseur de réseaux, analyseur de spectre et oscilloscope
  • Compétences en télécommunications et traitement du signal
  • Compétences en électronique analogique/numérique

SAVOIR-FAIRE OPERATIONNEL :

  • Traduire une demande en spécifications techniques
  • Réalisation de systèmes électroniques simples

COMPETENCES LINGUISTIQUES : ANGLAIS compréhension orale et écrite : Bon niveau

COMPETENCES ASSOCIEES :

  • Travailler en équipe
  • Maîtriser les techniques de présentation écrite et

COMPETENCES ADDITIONNELLES :
si possible mais non essentielles
Connaissance en programmation Visual C++ et VHDL

DIPLOME REGLEMENTAIRE EXIGE : Niveau souhaité BAC+3 minimum

FORMATION ET EXPERIENCE PROFESSIONNELLE SOUHAITABLES : Domaines de formation : électronique

CONTACT :
Martine Liénard/ Pierre Laly Tel. : 03 20 33 59 59
Mail : martine.lienard@univ-lille1.fr

REMUNERATION BRUTE : 35k€/an

MODALITES DE CANDIDATURE :
Envoyer un CV détaillé + lettre de motivation à martine.lienard@univ-lille1.fr

Offre d’emploi : Ingénieur de Recherche en Micro-fluidique expérimentale, Instrumentation électronique, et prototypage rapide

Dans le cadre d’un projet de maturation SATT NORD, nous recherchons des candidats pour un poste IR dans le groupe AIMAN-FILMS/(LIA LICS-IEMN). Comme indiqué dans le profil ci-dessous, le candidat devra avoir un très bon niveau de connaissances en micro-fluidique expérimentale, Instrumentation électronique, et prototypage rapide.

 

La SATT Nord (Société d’Accélération du Transfert de Technologie) est une société d’investissement filiale des établissements de recherche et d’enseignements supérieurs des Hauts-de-France et de Champagne-Ardenne. La société a pour mission de faciliter l’exploitation sous forme de licensing ou de création d’entreprises, par les acteurs économiques, des innovations issues des laboratoires de recherche du périmètre considéré.

Dans le cadre de son développement, la société, dont le siège est à Lille, recherche un : Ingénieur en Mécanique des Fluides h/f CDI de Chantier basé à Lille (59)

Mots clés : Mécanique des fluides.

Contexte :
Le projet de maturation d’une durée évaluée à 24 mois porte sur la mise au point d’un design optimal de micro-pompe à membrane par commande électro-magnétique. L’objectif du projet est d’atteindre des caractéristiques techniques pour une application définie en réalisant un prototype avancé satisfaisant les cahiers des charges fonctionnels.
Votre mission :
Sous la direction du responsable scientifique du projet, l’ingénieur(e) sera en charge de réaliser un banc de caractérisation automatisé de micropompes, de les caractériser sur le banc lors d’un plan d’expérience, d’optimiser l’actionnement magnétique, de réaliser des tests de mises en série/parallèle et de produire les rapports de synthèses des résultats.

L’ingénieur(e) sera placé sous l’autorité hiérarchique de la SATT NORD.

Votre profil :
Docteur(e) / Ingénieur(e) en mécanique des fluides avec une expertise en micro-fluidique, prototypage rapide, et instrumentation (acquisition et traitement des données, imagerie optique des écoulements). Votre première expérience professionnelle sera un atout quant à une intégration rapide.

Rémunération : selon profil et expérience

Prise de fonction : Le poste est à pourvoir à Lille à compter du mois septembre 2017.

Contact : M. François CARPENTIER – Responsable Ressources Humaines – francois.carpentier@sattnord.fr Réf : 2017-MICROPOMPE-MECA

Merci d’envoyer vos candidatures à : abdelkrim.talbi@iemn.univ-lille1.fr , philippe.pernod@iemn.univ-lille1.fr, farzam.zoueshtiagh@univ-lille1.fr

Offre d’emploi : Apprenti ingénieur

L’IEMN recrute un ingénieur en alternance en procédés de fabrication

Mission :

Sous la responsabilité d’un Ingénieur de Recherche de la centrale de micro et nano fabrication de l’IEMN, vous développerez en collaboration avec les équipes de recherche de l’institut des composants et circuits passifs et actifs en utilisant notamment la technique d’impression jet d’encre.

Environnement :

Avec plus de 450 personnes, l’IEMN représente, au niveau européen, un des acteurs académiques majeurs dans le domaine de la microélectronique et des nanotechnologies. Le laboratoire de recherche possède cinq plateformes techniques de haut niveau dont une centrale de micro et nanofabrication de 1600m2 dotée d’un parc d’équipements de 26M€. Cette centrale est le support technologique de l’ensemble des équipes de recherche du laboratoire mais elle est également ouverte aux projets extérieurs des laboratoires académiques et industriels.

Cette formation en alternance apportera au candidat des connaissances solides en sciences des matériaux, en techniques d’élaboration, de contrôle et de traitement des matériaux en couches minces et en caractérisation électrique. Il acquerra l’expérience du travail dans un environnement de salle blanche et utilisera des technologies de pointe de la microélectronique.

Activités :
  • Concevoir les composants et circuits
  • Développer et optimiser les procèdes de fabrication de composants et circuits sur flexible (dépôt par impression jet d’encre, dépôt organique par pyrolyse, dépôt et traitement plasma, chimie, lithographie)
  • Contrôler les surfaces et les dépôts (mouillabilité, épaisseur, conductivité…) par différentes techniques (mesure angle de contact, ellipsométrie, profilométrie, microscopie électronique, testeur sous pointe)
  • Participer aux caractérisations électriques des dispositifs
Exemple de projet phare dans lequel le candidat sera impliqué :

-Projet H2020 Flagship graphene : ce projet est l’un des 2 projets phare de l’Union Européenne, qui a été labellisé sur une période de 10 ans (2013-2023). L’université de Lille 1 est impliquée dans ce projet, à travers le groupe de recherche CARBON de l’IEMN. L’une des priorités de ce projet concerne le développement des applications dans le domaine de l’électronique flexible, à base de matériaux 2D.

Compétences requises :
  • Avoir des connaissances générales en physique et chimie
  • Savoir rédiger un rapport technique et faire une présentation orale
  • Anglais technique lu, parlé et écrit
  • Travailler en équipe avec les ingénieurs et chercheurs du laboratoire
  • Etre autonome et persévérant
Formation requise :

Etudiant (Bac + 2) intégrant une école d’ingénieur proposant l’alternance
Contrat de 3 ans

Lieu de travail :

Laboratoire central de l’Institut d’Electronique, de Microélectronique et de Nanotechnologie, Cité Scientifique, Avenue Poincaré 59652 Villeneuve d’Ascq cedex

Envoyer lettre de motivation et CV par courrier ou par mail à  :

Isabelle Roch-Jeune
IEMN
Cité scientifique
Avenue Poincaré, CS 60069
59652 Villeneuve d’Ascq Cedex

Tél : 03 20 19 79 86
Courriel : Isabelle.roch-jeune@iemn.univ-lille1.fr