Faire progresser la recherche médicale grâce à la microtechnologie

Ce n’est plus de la science-fiction. Contre le cancer, d’invisibles dispositifs électromécaniques appelés Biomems permettront bientôt de dépister plus tôt la maladie et de mieux la combattre. Les Biomems qui ont connu un boom dans les années 1990 ne se limitent pas à diagnostiquer des patients.

Dispositifs microfluidiques fabriqués sur une galette de silicium. M. IBRAHIM, A. TREIZEBRE, A. VLANDAS, V. SENEZ/IEMN (c)

À l’IEMN, Vincent Senez et son équipe, en collaboration avec le Laboratory for Integrated Micro Mechatronic System (Unité Mixte Internationale du CNRS au Japon) reproduisent grâce aux mems l’environnement en 3D du cerveau afin d’y étudier les cellules cancéreuses.

Et, dans deux ans, ce sont les premières recherches cliniques en lien avec les patients qui pourront débuter. Non pas au Japon mais, au centre hospitalier universitaire de Lille. Un accord (Projet SMMIL-E) a été signé en juin pour y transférer les technologies biomems du Limms développées au sein l’université de Tokyo.

Lire la suite >